L'écovolontariat : Une nouvelle façon de voyager - PAMPLE STUDIO
26025
post-template-default,single,single-post,postid-26025,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.2.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

L’écovolontariat : Une nouvelle façon de voyager

Nouvelle année rime avec nouveaux voyages ! Et si vous décidiez de voyager autrement en 2017 ? Chez Pample on a décidé de vous présenter l’écovolontariat, très souvent choisis par les voyageurs désireux de se rendre utiles et de s’engager pour l’environnement.

L’écovolontariat appelé encore tourisme solidaire ou écotourisme est proposé par de nombreuses ONG en France ou à l’étranger à des personnes volontaires souhaitant offrir de leur temps libre et de leur énergie à la préservation de l’environnement.

Il existe une multitude d’associations et choisir celle qui vous correspond n’est pas toujours évident, surtout quand l’on souhaite partir à l’autre bout du monde ! Il faut le savoir, la plupart des ONG proposant ce type de missions sont payantes mais proposent en échange un hébergement et de la nourriture. Dans la majorité des cas, les tarifs deviennent dégressifs si vous augmentez la durée de votre séjour.

Les ONG sont très souvent spécialisées dans un domaine bien précis : préservation des espaces animales (réhabiliter des espèces dans leur milieu naturel, s’occuper d’animaux sauvages) ou la préservation de l’environnement (fonds marins, reboisement,…). En fonction de vos préférences il vous sera facile de faire un premier tri.

Ensuite ciblez un pays qui vous fait envie ! Les journées en tant que volontaires sont souvent bien remplies mais pendant les temps off vous pourrez tout de même profiter du pays. Pour les personnes voyageant seules ou sur une longue durée, l’écovolontariat est l’idéal pour faire une pause, une bonne action, découvrir la culture du pays et rencontrer de nouvelles personnes avec qui vous pourrez continuer votre voyage !

Personnellement c’est au sein du Wildlife Friends Foundation of Thailand que j’ai réalisé ma première mission d’écovolontariat.  La Thaïlande est un pays très touristique et qui malheureusement exploite ses animaux pour en faire des attractions. Safaris à dos d’éléphants, présence de tigres dans les lieux de prières, photographie de gibbons ou autre animal sauvage sur les plages, tous les lieux sont des prétextes pour attirer le touriste grâce à l’animal… Plusieurs associations en Thaïlande dont le WFFT essayent de lutter contre ce type de tourisme ainsi que le braconnage en sensibilisant les populations locales et en apportant de l’aide aux animaux dans le besoin. En tant que volontaire au Wildlife Friends Foundation j’étais amenée à m’occuper au quotidien de l’ensemble des animaux présents dans le centre (assistance aux vétérinaires, préparation de la nourriture, création d’enrichissements pour réhabituer les animaux à leur milieu sauvage, etc ) Cette expérience m’a permis de rencontrer des bénévoles provenant des quatre coins du monde, avec lesquels j’ai pu continuer une partie de mon voyage en Thaïlande ! En se portant volontaire pour ce type d’association cela permet d’apporter une aide différente et complémentaire aux dons, tout en réalisant une expérience enrichissante personnellement !

Pour celles qui se décideraient à tenter l’aventure lors de leurs prochains voyages voici quelques adresses :

En Thaïlande : Wildlife Friends Foundation of Thaïlande, Surin Projet, Elephant Nature Park, BLES.

Au Laos : Wildlife Rescue Center Laos

A l’international : Project Abroad, A pas de loup, Cybelle Planète

Enfin pour les globe-trotteuses le livre « le tour du monde de l’éco-volontariat » vous donnera de nombreux conseils et adresses à travers le monde !

Tags:
,

No Comments

Post a Comment