KUUK - PAMPLE STUDIO
24962
post-template-default,single,single-post,postid-24962,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.2.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

KUUK

Je vous emmène aujourd’hui en Amazonie, dans l’univers de Julia, créatrice de bijoux dont l’univers s’étend des montagnes suisses jusqu’aux tribu indiennes d’Amérique du sud ! Véritable touche-à-tout passionnée de nature, Julia est aussi une photographe talentueuse qui trouve son inspiration dans les éléments naturels, dans le voyage et à la découverte de l’autre. Zoom sur ses jolies collections qui s’accorderont parfaitement avec vos looks d’hiver !

 

1/ Bonjour Julia, peux-tu nous parler un peu de toi ?

 

Je m’appelle Julia. Je suis photographe, passionnée depuis toujours par les populations indigènes, leurs cultures, leurs traditions, leurs esthétismes. Je suis une voyageuse dans l’âme et bien que casanière, je ne reste jamais longtemps au même endroit. Ma principale source d’inspiration dans mon travail, aussi bien photographique que créatif, est la nature, principalement les montagnes et les forêts que j’essaie de fréquenter le plus possible !
J’aime l’élégance brute, la finesse des matériaux naturels et n’aime pas le superflu.

 

 

 julia_amazonie

 

 

2/ Comment est né KUUK ?

 

J’ai vécu 8 ans en Suisse, au bord du lac Léman, aux pieds des Alpes. Pendant les dernières années, que j’ai passées à Genève, j’ai chiné des pièces d’horloges et de montres démontées (aux puces ou directement chez des horlogers). J’ai commencé à les collectionner et l’idée de pouvoir leur donner une nouvelle vie est arrivée, sous forme de bijou. C’était en 2014. J’ai fait une première petite collection qui a plu autour de moi et ai voulu répéter l’expérience.

Ce n’est pourtant qu’en 2015 que j’ai crée l’univers de KUUK. J’ai quitté Genève en novembre 2014 pour passer mon hiver sous le soleil brésilien, dont quelques mois en plein cœur de l’Amazonie. Ma passion pour le tissage est réapparue en peu de temps dans ce milieu où les perles sont presque omniprésentes. J’ai eu l’envie de m’approprier ces techniques en restant fidèle à l’esthétisme indien sans m’approprier les motifs de cette culture, que j’aime, mais qui ne m’appartient pas.

 

 

photos6 

 

 

3/ Comment fabriques-tu tes bijoux ?

 

En ce qui concerne la collection Daria (les pièces d’horlogerie) je compose les bijoux en essayant plusieurs assemblages (je travaille avec des perles semi-précieuses toujours naturelles comme l’amazonite, le lapis lazuli, la zoïzite, l’apatite, etc et des chaînes plaquées or 14K). Lorsqu’une idée me plaît je passe à la fabrication. Je travaille d’abord la pièce recyclée, je la ponce, la troue s’il le faut, la polis, la soude parfois, puis je crée le bijoux. Le temps passé à la fabrication varie beaucoup d’un bijou à l’autre. C’est souvent la première étape qui est la plus longue, chaque pièce étant unique.

Pour les bijoux Mataoka (en perles tissées), je tisse moi-même les bracelets et bagues, c’est un peu comme ma méditation. Je choisis des perles de qualité, qui viennent du Japon ou de République Tchèque, pour leur régularité et leur longévité. Les bases en laiton je les achète. J’aimerais pouvoir tout faire, mais je souhaite avant tout garder un prix de vente abordable.

 

 

 photo3

 

4/ Où trouves-tu l’inspiration ?

 

Comme je l’ai dit plus haut mon inspiration je la trouve à travers le globe. Mes collections portent les noms de deux « muses » si on peut les appeler comme ça. Matoaka est le nom de Pocahontas, celle qui a réellement existé, je pense que je n’ai pas besoin de la présenter! Daria c’est Daria Halprin de Zabriskie Point, qui a toujours été mon film préféré (Michelangelo Antonioni, 1970). Depuis très jeune Daria est mon icône de beauté.

Les bijoux de mes deux collections sont inspirés de bijoux traditionnels indigènes (Amériques, Afriques, Europe). A mes yeux le bijou que l’on porte s’accorde à notre personne, il n’est pas là pour parfaire un style, ce n’est pas vraiment un accessoire. J’essaie de créer des pièces à caractère fort qui deviennent le centre de la tenue et non pas la touche en plus.

 

 

photo4 

 

5/ Quel est ton mantra ou une citation qui te correspond ?

Ce sera plutôt une citation qu’un mantra : « Sois sympa avec toi-même, tu fais du mieux que tu peux. »

 

 

 

photo2

 

 

 

KUUK sera présent aux salons parisien « OILL-On Investit Les Lieux » les 2-3-4 décembre et « Hôtel Bohème » les 10 et 11 décembre !

Suivez KUUK sur Facebook et Instagram

 

 

julia_sajama

No Comments

Post a Comment