Realaxe - Girls supporting girls - PAMPLE STUDIO
27548
post-template-default,single,single-post,postid-27548,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.2.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
realaxe

Realaxe – Girls supporting girls

En discutant avec Sophie et Corinne, on comprend vite qu’elles sont des skateuses plus que passionnées. Avec leur amie Kate, elles ont créé l’association Realaxe qui officie dans la région parisienne pour inspirer, éduquer et soutenir les filles pratiquant le skateboard. Elles aiment le skate en tant que sport mais aussi pour sa dimension communautaire, artistique et culturelle.

Le nom de l’asso reflète bien qui elles sont : Real pour l’authenticité, Axe d’après la partie du skateboard et Realaxe pour leur côté détente.

Corinne : « L’asso est née d’une envie commune de faire quelque chose pour les filles dans le milieu du skateboard. Sophie, Kate et moi nous sommes rencontrées par hasard et en discutant nous avons eu l’envie de faire quelque chose. Au départ ce devait être un événement. Afin que notre démarche soit perçue comme plus sérieuse, nous avons finalement créé une asso. »

Sophie : « Nous essayons d’organiser régulièrement des sessions pour faire bouger les choses. Ce printemps, nous essayons de faire une session par mois. On se donne rendez-vous à un endroit pour se réunir et skater ensemble. Nous organisons également une compétition une fois par an en septembre/octobre. Jusqu’à présent nous l’avons fait du côté du skatepark de Chelles. L’an dernier c’était sur tout un week-end : samedi soir sur Chelles et dimanche sur Paris. Parallèlement nous avions organisé une exposition d’art dans un bar ainsi qu’une soirée. Nous essayons de coupler nos actions avec le côté artistique et avec le bien-vivre, qui nous tiennent énormément à cœur. Par exemple, nous avons déjà fait un barbecue de produits bio, une initiation au yoga et un partenariat avec Mountain Riders pour l’aspect écologique. »

L’art est en effet une grande part de l’esprit de Realaxe, notamment grâce à Corinne. Graphiste, elle est aussi artiste à l’univers coloré et c’est elle qui a créé tout l’univers visuel de Realaxe. Avec leur amie Hydrane, elles ont notamment repeint le skatepark de Jemmapes dans le 10ème arrondissement. « On n’a demandé rien à personne, on a tout fait de notre poche, on a pris en otage le park pendant 2 jours et demi. » La réaction à ce changement a été inattendue. « On a changé la visibilité du park qui était plutôt absent. On l’a transformé en oeuvre d’art et, en même temps que nous peignions, les passants venaient voir ce qu’ils se passaient. Une fois l’oeuvre finie, les skateurs étaient comme des fous, à skater leur park comme si c’en était un nouveau. »
realaxe corinne
realaxe tshirt
realaxe goodies
© Nicolas Jacquemin / La Clef
Ce qui a mené les filles a créer Realaxe est entre autres leurs expériences personnelles. A l’adolescence, chacune a rencontré des difficultés dans ce milieu masculin. Désormais elles constatent avec plaisir que les choses sont en train de bouger. Sophie, étant gérante d’une boutique de skate, accueille de plus en plus de filles dans son shop et en profite pour les encourager à foncer.

Corinne « Le skate féminin a bien évolué. De plus en plus de filles font du skate et le niveau a beaucoup évolué, que ce soit en France ou partout dans le monde. Les skateuses ont commencé à faire des choses pour elles-mêmes et cela a un impact sur le fait que les filles soient plus acceptées dans le skate. Il y a globalement plus d’ouverture d’esprit. »

Sophie « Les garçons se rendent de plus en plus compte que les filles peuvent rentrer des figures qu’eux-mêmes ne savent pas faire. Nous aussi on en est capables. Nous aussi, si on s’acharne sur une figure, on va réussir à la rentrer. Nous aussi on est déterminées. Les garçons de manière générale, commencent à se dire qu’une fille en skate peut aussi être sympa à regarder et que les filles ne font pas que du skate pour se promener le long de la plage, même si je n’ai rien contre ! Elles se prennent des coups, se font des bleus et s’en foutent car elles se font plaisir et car elles s’acharnent. Quand tu rentres un tricks, tu es tellement heureuse que tu as envie de rempiler et d’essayer une autre figure. Ceci dit, le soutien des garçons est quand même indispensable car nous avons besoin d’encouragement. »

Avis aux parisiennes en recherche de copines de sessions, Realaxe est là pour vous. Suivez-les sur Facebook pour avoir toutes les infos sur leurs sessions et leurs events. Sachez aussi que Realaxe est en recherche de volontaires pour les aider dans la vie quotidienne de l’asso !
realaxe girl session
realaxe co2vision
Crédits photo : Corinne Séguin / Realaxe

No Comments

Post a Comment