Le WCT, c'est reparti ! - PAMPLE STUDIO
27411
post-template-default,single,single-post,postid-27411,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.2.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Le WCT, c’est reparti !

Dimanche dernier, le premier tour du CT prenait fin sur la Gold Coast! Après 3 mois de pause (et d’entrainements intensifs pour certaines) et 2 QS, l’élite féminine mondiale se disputait le premier trophée de la saison 2017 lors du Roxy Pro sur la Goldie ! Retour sur la compétition et ce début de saison.

 

 

Gilmore de retour en pleine forme !

 

La star locale a sorti le grand jeu en s’appropriant le lycra jaune sur son home spot de la Rainbow Bay!

 

Après une saison 2015 entachée par une blessure au genou, la sextuple championne du monde qui n’avait pas su retrouver son surf en 2016 est revenue en maitre à Snapper Rocks !

 

Pas de repêchages, elle file heat après heat vers la finale contre Lakey Peterson qu’elle avait pourtant déjà rencontré sur le premier tour de l’event. Avec un total 16,60 (et une moyenne de 16,26 sur la compétition) Steph’ s’offre la plus haute place du podium et signe clairement son grand retour sur le tour !

 


© Ryan Heywood

 

 

Les premiers 10 de la saison sont déjà tombés !

 

Et pourquoi attendre ?

 

Lakey Peterson est elle aussi arrivée sur la Gold Coast en grande pompe. Round 2, Jour 2, l’américaine n’a clairement laissé aucune chance à la brésilienne Silvana Lima en la mettant en situation de combo avec un 10 accompagné d’un 9,27 (et un petit 9,13 en back-up ne sait-on jamais !). Un vrai K.O!

 

Grâce à cet incroyable heat et plus globalement une belle performance lors de ce Roxy Pro, Peterson pointe 2ème au classement !

 

 

Quelques rounds plus tard lors des quarts, c’est la locale favorite et championne du Roxy Pro qui signe le second 10 de l’étape face à Carissa Moore:

 

 

Cocorico !

 

Sur la 3ème marche du classement général, c’est Johanne Defay qui fait bonne figure !
La surfeuse française qui entame sa 4ème année dans l’élite était allée s’échauffer sur 2 QS avant de venir briller à Snapper. D’abord victorieuse de l’Anditiwomenspro à Newcastle, Pekpek s’est par la suite rendue en finale de l’Australianopen à Manly.

 

 

Primée aux WSL Awards pour la « manœuvre de l’année » grâce à son fameux « Nosepick Reverse » (mais si souvenez-vous !) effectué l’année dernière à Snapper Rocks justement, Johanne s’est, cette année, hissée jusqu’en demi-finale !

 

Pas de doute, Jojo a la pêche en ce début de saison et elle continue son ascension au sein des meilleurs de l’élite après de superbes perf en 2015 puis 2016 sur le CT. #GOJOJO

 

La vidéo de la manœuvre pour celles et ceux qui auraient oublié :

 

Cette année, une seconde française à rejoint Defay sur le tour et ce n’est personne d’autre que Pauline Ado, ancienne pensionnaire du WCT.

 

 

Nos deux surfeuses tricolores – que l’on aura peut être la chance de voir concourir aux Championnats du Monde ISA à Biarritz en mai prochain (si l’ISA et la WSL s’en sortent d’ici là, plus d’infos ici) – se sont, saison à peine commencée, déjà retrouvées nez-à-nez à deux reprises sur les 3 premiers évènements de 2017. En demi-finale à Manly puis au second round sur le CT à Snapper jeudi dernier.

 

Par deux fois battue par Johanne, Pauline déçue par sa prestation ne perd pas son sourire et sa motivation et on a hâte de la voir évoluer au cours de la saison !

 

© Stephan Vanfleteren

 

 

Fitzgibbons est toujours là !

 

L’australienne de 27 ans, 3eme exæquo avec Johanne Defay en ce début de saison, prouve qu’elle est toujours là et donne le meilleur d’elle même en se rendant jusqu’aux demi-finales lors du Roxypro.

Stoppée par la tempête Gilmore, Sally reste une grande favorite pour cette saison 2017 et sa 8ème consécutive sur le tour. Si Fitzgibbons est connue pour son sérieux, son sourire, ses entrainements de warrior et sa détermination à toute épreuve, elle n’a pas encore pu s’offrir le titre mondial dont elle rêve temps. Pire encore, l’an dernier, elle terminait 8ème au classement, soit son plus mauvais résultat en 8 ans.

 

Peut être que 2017 sera la bonne pour Sally qui sait ?!

 

© Richard Gosling

 

 

Mais que font les championnes du monde ?

 

Petite déception de la part de Moore ou encore de l’actuelle championne du titre Wright.

Les deux ce sont arrêtées net en quart avec des notes et performances pas franchement représentatives de leur surf habituel.

 

L’Hawaiienne étant connue pour prendre du temps au démarrage sur le CT, il nous tarde de la voir au summum de la forme.

 

© WSL.
Quant à Tyler, qui remettra son titre en jeu à Margaret River lors de la prochaine étape du CT, peu de doute sur le fait qu’elle fera parler d’elle!

 

On peut revanche saluer la performance de son frère Owen qui vient de gagner le Quikpro et signe ainsi un magnifique retour sur le WCT après son grave accident l’an dernier à Pipeline.

© WSL


Prochain rdv donc le 29 Mars prochain à Margaret River. On prend les mêmes, on les envoie sur la côte ouest Australienne, et on recommence !  

 

No Comments

Post a Comment